Lire un livre pour enfant sur internet

A quand une bibliothèque 2.0 ? Non pas que mon junior soit en manque de lecture, mais plutôt par curiosité, je me mets en quête d’une bibliothèque numérique, sur la toile. C’est vrai, finalement on trouve de tout sur le web, alors une bibliothèque pour enfant…

Quelle galère ! Un vrai marathon.

Première surprise : la plupart sont  payantes, et réservées aux abonnées. Ce qui semble être tout le contraire d’une vision universelle de lecture pour tous. Je ne ferai donc aucune publicité pour ces sites qui ramassent des euros à chaque page tournée.

Comme un éclair de génie après une grosse période de doute : la BNF… évidemment, nous, pays de la culture littéraire. Et bien, non. Rien déniché. Même pas une vieille relique de petit ours brun. On y trouve de beaux ouvrages, mais pour adultes. Ne dit-on pas qu’il faut  éveiller nos bambins dès le plus jeune âge à la beauté des mots et au pouvoir de l’imagination ?

Bibliothèque pas si nationale que ça !

Je tente une dernière virée et par chance, je tombe sur LE site, www.icdlbooks.org,

Bonne nouvelle, c’est gratuit. 2ème bonne nouvelle, on y trouve des livres pour enfants. Avouez tout de même que je ne demandais pas la lune.

Évidemment, on ne peut pas être satisfait sur toute la ligne. Petite déception, les ouvrages datent de Mathusalem. On trouverait les mêmes dans le grenier de mémé. Génération tintin au Congo, 1ère édition. Mais en cherchant bien, on trouvera une histoire pas trop vieillotte et avec un peu de bol, elle sera en français – Ah, oui ! J’oubliais – Cette bibliothèque pour enfant est internationale. Nous pouvons donc parfaire notre danois ou notre finlandais en tentant la lecture de Martine à Helsinki. Un grand choix de livres provenant du bout du monde et surtout de Serbie. Pourquoi ? On n’en sait rien. A peine quelques hypothèses : le responsable du contenu à une vieille tata qui vit à Belgrade et qui aurait vidé sa cave ?…

Que dire de cette petite ballade littéraire ? Ça ne casse pas trois pattes à un canard ! On sait tous que rien ne vaut un glissement de doigts sur une feuille de vrai papier. Mais je pensais bêtement que la technologie et les problématiques écologiques s’allierait sur ce point et permettrait ainsi à tous les enfants de lire un bouquin numérique, gratuitement. Comme quoi, on peut se tromper… 

0 Commentaire

Soyez le premier a laisser un commentaire.

Laisser un Commentaire