Des caravanes, des tentes et Super Mario, Sud Ouest.com, le 9 juillet 2009

logo_sud_ouestUn commerçant sillonne les campings à bord de son camion aménagé en salle de jeux vidéo

Un article de Romain Hary

sud_ouestDepuis une semaine, un étrange véhicule sillonne les routes du Sarladais, attendu avec impatience par les enfants en vacances dans les campings de la région. Patrick Lecat, propriétaire d’un magasin de jeux vidéo à Sarlat, s’est en effet lancé dans une entreprise originale : aménager un camion en salle de jeux vidéo. À l’intérieur, un espace de vente de jeux neufs et d’occasion et derrière, une vraie petite salle de jeux d’arcade.

« Nous avons huit consoles dernière génération et huit écrans haute définition, explique le jeune chef d’entreprise, âgé de 34 ans. Les consoles sont en réseau, ce qui signifie que les joueurs peuvent s’affronter les uns les autres. »

Une ambiance conviviale

À 3 euros le quart d’heure ou 5 euros la demi-heure, les amateurs peuvent notamment s’affronter sur des jeux de guerre ou de football. L’initiative a connu dès son démarrage un franc succès. Pas sûr, pourtant, que Patrick Lecat rentre dans ses frais, d’autant qu’il a embauché un saisonnier.

« C’est notre première saison, confie celui qui a ouvert sa boutique en novembre dernier. Peut-être qu’on ne rentrera pas dans nos frais mais ça n’est pas très important. On espère bénéficier de retombées en termes d’image. Et puis, on est aussi là pour amuser les gens, dans une ambiance conviviale. On ne cherche pas le profit à tout prix. Par exemple, on ne commence à décompter le temps qu’à partir du moment où la partie a commencé. »

« Toucher les ados »

Pas question pour autant de replonger les jeunes joueurs dans ces jeux vidéo qui les occupent tout au long de l’année. « Nous passons une seule fois par semaine dans chaque camping, rétorque Patrick Lecat. Et nous ne sommes là que de 18 heures à minuit, grand maximum. Et puis, pour les parents, c’est aussi l’occasion d’être un peu tranquilles au moment de l’apéro ou après le repas. »

Les campings, eux, y trouvent aussi leur compte. C’est pour cela que sept d’entre eux ont immédiatement accepté de collaborer au projet (lire par ailleurs). C’est le cas de Christophe Martin, le directeur du camping Aquaviva, à Carsac-Aillac : « Cette initiative nous permet de toucher les adolescents qui sont une clientèle traditionnellement difficile à amuser. Les premiers jours, ils ont plutôt tendance à se regarder en chien de faïence. Les jeux vidéo, c’est un bon moyen pour eux de faire connaissance. »

Entre les campings et l’entreprise de Patrick, pas d’argent. « Ils nous mettent simplement à disposition une prise de courant », explique ce dernier. Avis aux amateurs, l’étrange caravane de Patrick Lecat est à suivre tout l’été.

Patrick Lecat se déplace dans sept campings différents, un par jour, jusqu’à la fin du mois d’août. Il est le lundi aux Granges, à Groléjac ; le mardi, au camping Aquaviva, à Carsac-Aillac ; le mercredi, au Beau-Rivage, à La Roque-Gageac ; le jeudi, au Pech charmant, aux Eyzies ; le vendredi, au Pigeonnier, à Saint-Crépin et le samedi, au moulin du Roch, à Sarlat.

Aller sur Sud Ouest.com 

Les commentaires sont fermés.