Vers une meilleure information sur les jeux vidéo dans les magasins ?

Quelques acteurs de l’industrie et de la distribution du jeu vidéo ont signé ce matin une “charte” avec Claude Greff,  Secrétaire d’Etat chargé de la Famille et le collectif PédaGoJeux, dans laquelle ils promettent de mieux informer les clients perdus dans les rayons des jeux vidéo.

Pour l’instant,  la Fnac, Game, Boulanger, Auchan, Carrefour et le SELL (Syndicat des éditeurs de Logiciels de Loisirs) ont signé le docuement, d’autres devraient suivre.

Ils s’engagent ainsi officiellement à :

Informer dans les rayons jeux vidéo

Sur chacun de leurs points de vente physique, les signataires du secteur de la distribution acceptent de mettre en évidence, de façon permanente et aisément accessible où le produit est exposé, deux éléments  à destination des consommateurs :

  • Une explication claire et détaillée de la signalétique PEGI, logos et descripteurs, système pan-européen de classification des jeux vidéo par catégorie d’âge.
  • La mise en avant du site d’information et de sensibilisation à destination des parents www.pedagojeux.fr

Le point de vue de Numerikids :

Une mesure simple mais urgente, que les magasins aurait dû s’imposer depuis longtemps !

Former les vendeurs

Une formation obligatoire sera dispensée à l’ensemble des équipes de ventes au contact du public par les signataires (pour qu’ils soient familiers avec PEGI et les politiques de cette Charte). Ils apprendront ainsi :

  • L’explication de la classification PEGI retenue pour un jeu (âge et contenu)
  • L’importance du respect de cette classification
  • L’existence des systèmes de contrôle parental sur les consoles et les ordinateurs
  • La mise en avant du site PedaGoJeux.fr comme lieu ressource pour les parents

Le point de vue de Numerikids : On peut espérer que dans quelques mois les vendeurs de la plupart des magasins ne confondent pas l’âge conseillé par PEGI et la jouablité du jeu vidéo en question . NON, un PEGI 3 ne veut pas dire que l’enfant arrivera à y jouer à partir de 3 ans, ni même que cela lui plaira… un conseil idiot dispensé dans les magasins.

Contrôler le respect de la norme PEGI à l’achat

Le distributeur signataire s’engage à faire respecter les recommandations d’âge de la signalétique PEGI et faire des efforts raisonnables pour s’assurer que les jeux vidéo ne soient pas fournis à des personnes en dessous de l’âge spécifié.

Le distributeur assurera, quand c’est réalisable, un dossier des refus lorsque des ventes de produits classés PEGI sont refusées à cause de l’âge inapproprié du consommateur.

Le point de vue de Numerikids : Nous ne sommes pas prêt de voir une caissière refuser de vendre un jeu PEGI 18 à un enfant de 16 ans. Elles n’arrivent déjà pas à le faire avec de l’alcool… Et attention le PEGI n’est pas issu d’une loi, aucun revendeurs ne peut refuser de vendre aux parents le jeu qu’ils souhaitent bien sûr…

Etre attentif au bon étiquettage des boites de jeux vidéo

Les signataires s’engagent à ce que les éléments de la signalétique PEGI, restent visibles en permanence sur le recto et le verso des boîtes de jeu et ne soient pas altérés par le procédé de conditionnement de celles-ci.

Le point de vue de Numerikids : Rien de neuf là dedans et pas simple à appliquer, les machines vont devoir éviter de coller les étiquettes sur les pictogrammes PEGI.

Communiquer sur PEGI et PédaGojeux

Les éditeurs s’engagent à réaliser dès signature de la charte un message publicitaire PEGI – PédaGoJeux, pour sensibiliser les parents sur les problématiques liées aux jeux vidéo.

Ce message, élaboré en concertation avec les signataires de la présente Charte,  sera mis à la disposition des distributeurs et éditeurs qui s’engagent à en assurer une large diffusion sur leurs réseau d’information et de communication respectifs : sur les écrans des circuits de diffusion interne des points de ventes physiques mais aussi sur leurs sites internet.

Il sera également mis à la disposition du Secrétariat d’État en charge de la Famille pour que celui-ci en facilite la promotion et la diffusion, notamment sur support télévisé.

Le point de vue de Numerikids : Les parents vont peut-être finir par comprendre la signalétique PEGI !

En bref, ces principales mesures ne sont pas inutiles bien au contraire mais pas simples à appliquer au quotidien et à contrôler. Avec un peu de curiosité et de bonne volonté des parents les messages finiront par passer. 

0 Commentaire

Soyez le premier a laisser un commentaire.

Laisser un Commentaire