A la Une de NosJuniors.com : mon enfant a du mal à écrire, comment l’aider ?

 

Ils savent tenir une console avant de marcher, comprennent en 2 secondes comment fonctionne une tablette  mais ont souvent toutes les peines du monde à tenir correctement leur stylo à l’école. Résultat : une écrire raturée, des carnets joliment illustrés d’un “écrit comme un cochon” vengeur, et un enfant mal dans sa peau qui a mal à la main.  Dès lors, comment aider un enfant qui a du mal à écrire ? NosJuniors.com revient sur un problème rencontré par trop d’enfants.

Avoir du mal à écrire et écrire mal, deux symptômes, une même conséquence

Sensibilisés dès l’école maternelle à la formation graphique des lettres, et finalement à la formation des lettres dans un espace déterminé entre deux lignes, les enfants n’arrivent cependant pas tous avec les mêmes aptitudes en CP. En effet, selon l’aisance acquise dans le geste de l’écriture (du poignet à la main), l’enfant suivra plus ou moins facilement cet enseignement clé de l’école primaire : l’apprentissage de l’écriture.

Deux symptômes différents aux conséquences identiques qui se détectent rapidement :

  • L’enfant a du mal à écrire : le poignet est rigide, les doigts crispés, l’épaule fixe…. Et ça fait mal. Concentré sur cette douleur physique, l’enfant écrit beaucoup plus difficilement que les autres et surtout beaucoup plus lentement, ce qui pénalise ses résultats scolaires. De plus, son écriture est souvent saccadée, ses courbes droites ou trop rondes, … bref : il écrit mal.
  • L’écriture de l’enfant n’est pas belle, il écrit “mal” : ses lettres sont mal formées (en particulier les boucles vers le haut et boucles vers le bas), de tailles différentes et sortent des lignes. Alors que l’école primaire met au cœur de l’enseignement de l’écriture une écriture normée dont la forme est à respecter de manière exacte, certains enfants ont besoin de se libérer de ce carcan pour acquérir de l’aisance et de la rapidité : on considère alors souvent qu’il écrit mal.

Qu’il s’agisse de gagner en fluidité et confort dans le geste de l’écriture ou d’écrire plus vite tout en conservant une écriture lisible, accompagner un enfant qui a du mal à écrire passe en général par une approche de ré-apprentissage du geste de l’écriture.

Lire la suite : http://www.nosjuniors.com/ecole-education/mon-enfant-a-du-mal-a-ecrire/  

TAGS:

0 Commentaire

Soyez le premier a laisser un commentaire.

Laisser un Commentaire